jeudi 20 mai 2010

Le Connemara 1

Couché tard, levé tôt. 7h00, un coup d'œil par la fenêtre, pas de soleil mais pas de pluie non plus. Allé hop, on va tenter de profiter du "sec" pour attaquer le Connemara, finalement, je ne verrais pas de pluie de la journée.
Le matin, grosse couverture nuageuse, petit à petit on sent que le soleil veux s'inviter. Vers midi il commence à percer, puis à 15h00 il est vraiment bien présent. Si bien que je fait une petite pause sieste en plein Connemara, je pense que j'ai pris quelques couleurs. Ce n'est pas évident de se poser, il fautl trouver un endroit ou le sol est sec, parce que ça à l'air d'une prairie, mais quand on pose un pied il y a de l'eau qui remonte du sol (de la tourbe).
Je suis surpris par le Connemara, avant de venir en Irlande, j'avais idée d'un truc super joli… les Irlandais que j'ai croisé dans d'autre coins d'Irlande ne m'en ont pas dis du bien, donc c'est avec certains à-priori que je commence la journée. Au début, je ne comprends pas bien, je vois pleins de lacs sous la brune/nuages, pas de photos possible, l'appareil n'as pas d'antibrouillard. Vers 8h30-9h00, sur les bords des lacs, je vois pas mal de pécheurs préparer et embarquer, à deux ou trois sur de petites barques. Et quand la brume laisse passer un peu de lumière on devine de petites embarcations partout sur les lacs.
Je continu, toujours déçu, quand je me rends compte que les lacs s'agrandissent, la brume se lève, les montagnes prennent place : le décors devient grandiose, peu de végétation ou regroupé par "îlot" en bosquet ou rares prairies verdoyantes. Les couleurs vont du gris des cailloux au jaunes pâle des herbes qui pousse sur la tourbe, ce n'est pas vraiment "joli", ni impressionnant, je ne sais pas comment décrire, le photos ne rendent rien d'intéressant. C'est juste grandiose, de vaste étendu désertique avec des lacs petits ou grands et des montagne chauves en fond de décor. Il n'y a que quelques montons perdu qui surgissent de nulle part, pour donner vie à ce Connemara.

Vers 18h00 , satisfait de ma rencontre avec ce Connemara qui me rappelle un peu l'Islande, je me pose dans la très jolie ville de Westport, petite hésitation au pub, je reste là ou-bien je continue de rouler un peu, le soleil est toujours là, il reste encore deux bonnes heure pour en profiter (demain il ne sera peut-être pas là).
Il y a la serveuse qui veux trouver un casque pour que je l'emmène faire un tour, deux vieux motard anglais qui me conseille le B&B ou sont installé pour la soirée, les conseils de certains autochtones vont finalement me pousser quelques 80 km plus loin sur l'île de Achill Island. L'île est très jolie, et assez peuplé, par contre mon hôtel n'est autre qu'une ancienne gare de chemin de fr désaffecté, je suis le seul occupant d'un énorme bâtiment isolé en pleine campagne, la patronne est la pour m'accueillir et me raconter l'histoire de l'île (presqu'île) et me conseiller tout les coins à visiter pour finir la soirée.
Quand je revient à ma gare, il n'y a toujours personne mais le feu est allumé. Pas d'internet ce soir, c'est du coin de feu, dans ma chambre, que je prend le temps rédiger ce compte rendu.

Posté par pnicoulau à 23:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Connemara 1

  • Coucou,
    Il est 13h00 me revoici à Galway, pour une escale technique. je suis prêt à repartir à l'assaut du Connemara, le soleil fait comme hier il se cache, il fait bien chaud, mais les nuages sont plus fort que lui.
    Peut-être je posterai quelque photos ce soir...

    Posté par Pascalou, vendredi 21 mai 2010 à 13:51 | | Répondre
Nouveau commentaire